Cognos : Quoi de neuf dans la version 10.2.1 ?

Disponible depuis le 5 juillet 2013, la version 10.2.1 de Cognos apporte son lot de nouveautés qui fait d’elle plus qu’une simple mise à jour. Cette nouvelle version met en avant l’optimisation des ressources et l’amélioration des performances. IBM met notamment l’accent sur les capacités in-memory en développant la gestion des cubes multidimensionnels.

Parmi ces évolutions, des changements de noms sont à observer, ainsi Cognos Business Insight devient Cognos Workspace et Cognos Business Insight Advanced devient Cognos Workspace advanced.

Nouveautés Cognos Workspace

  • La création de filtres associés et liés à plusieurs widgets (sélection de valeur, filtre curseur).
  • L’actualisation automatique des valeurs de filtre en fonction des données des rapports.
  • La proposition automatique du graphique le plus adapté à la donnée.
  • La gestion par onglets permettant une meilleure organisation de l’information.
  • La présence d’un espace latéral commun à tous les onglets (utilisation d’un filtre commun).
  • Les graphiques permettent des interactions au clic (nouveau filtre/tri).
  • Le contrôle de l’accès précis aux fonctions Cognos Workspace (affichage, impression, navigation, commentaires, accès aux filtres, option de filtre et de tri…).

Autres améliorations : Gel des en-têtes de colonnes et de lignes, affichage des détails des en-têtes, impression d’un espace de travail.

En-têtes Cognos Workplace

Nouveautés Report studio

  • Présence de nouvelles visualisations (cartes arborescentes, cartes thermiques et diagramme réseau font partie des nouveautés). IBM offre également la possibilité de créer des visualisations personnalisées, spécifiques aux besoins des entreprises.
  • Options de formatage vers Microsoft Excel améliorées.

Nouveautés Report Studio

  • Cognos Active report devient contrôlable par les widgets IBM Cognos Workspace (via les cases à cocher et les curseurs).
  • Une nouvelle API permettant de contrôler les invites par JavaScript est disponible.

Nouveautés Cognos Mobile

  • Nouvelle interface pour accéder au contenu BI d’une manière plus visuelle.

Cognos Mobile

  • Configuration automatique pour IPAD d’Apple pour qu’elle se connecte automatiquement au serveur BI.
  • L’amélioration des performances de l’affichage des rapports et prise en charge du mode transmission en rafale.
  • La prise en charge des fonctions de zoom par « pincement ».
  • Notification Push d’Apple pour avertir de la disponibilité de nouveaux rapports.
  • Sécurité : Contrôle de l’accès à Cognos mobile via l’ajout d’un nouveau rôle dans Cognos Administration.

Les cubes dynamiques IBM Cognos

IBM Cognos Business Intelligence intègre une technologie de cubes dynamiques permettant de faire des requêtes sur une large volumétrie de données avec une rapidité améliorée, la technologie ROLAP (Relational Online Analytical Processing) utilise les agrégations in-memory pour réduire le transfert et le calcul de données. IBM Cognos Dynamics Cubes vient se connecter aux datawarehouses existants.

  • IBM Cognos Cube designer donne la possibilité de créer des cubes à l’aide d’un assistant d’agrégation qui analyse la structure des données et détecte les hiérarchies.
  • IBM Cognos Cube designer permet d’appliquer la sécurité à un niveau plus fin ou de récupérer la sécurité dans les tables de la base de données.
  • La console d’administration de Dynamic Cubes permet de déployer les cubes sur plusieurs serveurs afin d’équilibrer la charge.

Cubes dynamiques Cognos

En savoir plus : IBM Cognos Business Intelligence améliore les performances de l’entreprise en offrant une suite de solutions permettant aux utilisateurs de prendre les bonnes décisions au bon moment.

http://www-01.ibm.com/software/fr/analytics/cognos/

SAP DataServices Workbench – un outil à utiliser !

Un changement d’infrastructure BDD à réaliser ? Un changement de version d’ETL à effectuer ? DataServices Workbench est peut-être l’outil qui va vous faire gagner du temps.

En quelques mots, que fait l’outil ? DataServices Workbench permet de générer des flux DataIntegrator (création de tables, création des workflows, création des dataflows) à partir d’une sélection de tables.

Alors concrètement, comment fait-on ?

Une fois Workbench lancé, un assistant permet de créer rapidement la transformation. On définit la source de données (HP Neoview, DB2, SAP HANA, Informix, Microsoft SQL Server, MySQL, Netezza, ODBC, Oracle, SQL Anywhere, Sybase ASE, Sybase IQ ou Teradata) qui correspondra à un datastore, puis on sélectionne les différentes tables à importer. Attention, les sources de données doivent être définies et accessibles via le serveur BODS.

Définition des sources/cibles de données, attention les cibles sont plus limitées que les sources

Définition des sources/cibles de données, attention les cibles sont plus limitées que les sources

On définit ensuite une connexion vers la cible des données (SAP HANA, DB2, Netezza, Oracle, Sybase IQ, Teradata, Sybase ASE, SQL Anywhere ou Microsoft SQL Server) ainsi qu’un référentiel local dans lequel les éléments seront générés.

Finalement on peut cliquer sur exécuter ou même ouvrir le Designer de façon à compléter les traitements générés.

Visualisation des statistiques d'exécution dans Workbench

Visualisation des statistiques d’exécution dans Workbench

Bilan : Gain de temps évident, possibilité de jouer plusieurs fois l’import des données… bref il ne faut pas passer à côté !

Disponibilité : A partir de SAP DataServices 4.1.

Nouvelle formation Web Intelligence

ASI vient de finaliser une nouvelle formation pour les clients SAP BusinessObjects BI 4.0 ou 4.1.

Destinée aux utilisateurs avancés souhaitant maîtriser les contextes de calculs avancés, cette formation prévue sur une journée a pour objectifs de :

  • Valider l’utilisation basique de Web Intelligence
  • Utiliser les principales fonctions d’agrégation
  • Comprendre les résultats retournés par le moteur de calcul dans les différentes zones d’un rapport
  • Savoir effectuer des calculs complexes en exploitant au mieux le fonctionnement du moteur de calcul Web Intelligence
  • Comprendre les erreurs du moteur de calcul

Le plan de cours, basé sur un support pédagogique et associé à des exercices pratiques, couvre les thèmes suivants :

  • Rappels sur Web Intelligence
  • Fonctions, formules et variables
  • Fonction du document
  • Manipuler les chaînes, dates et nombres
  • Notion de contexte de calcul
  • Modifier le contexte de calcul
  • Rendre un document générique
  • Comprendre les erreurs Web Intelligence

Pour en savoir plus ou vous inscrire, contactez-nous au 0806 700 800 ou écrivez-nous à asicom@asi.fr

Importer des fichiers Excel en mode Web

Jusqu’à très récemment, l’import de fichier Excel ne pouvait se faire qu’à travers le mode Rich-client de Web Intelligence. A partir de la BI 4.1, Web Intelligence permet de créer un document à partir d’un fichier Excel en source.

ATTENTION : Il est indispensable d’avoir préalablement publié le fichier source sur le Portail (dans les documents personnels ou publics).

SAP BI 4.1 - Source ExcelCréation d’une requête à partir d’un fichier source Excel (1/2) :

SAP BI 4.1 - Création requêteCréation d’une requête à partir d’un fichier source Excel (2/2) :

SAP BI 4.1 - Création requête 2

La fonction copier/coller au sein de SAP BusinessObjects Web Intelligence

Il est possible de copier/coller un bloc (tableau ou graphique) d’un document à un autre avec Web Intelligence (WebI). Sont ainsi transférés du 1er document au second :

  • Le bloc
  • La requête source
  • Les objets du bloc
  • Les Variables / Groupements (mais pas les mises en formes conditionnelles)

Exemple :

  • 1ère étape : L’utilisateur crée un document vide

  • 2ème étape : Copier-Coller

Etape 2 : copier-coller