Développement d’un connecteur pour faciliter l’intégration entre OBIEE et Planning

OracleOracle appuie ses solutions BI et d’élaboration budgétaire autour des produits phares que sont notamment Planning (Essbase), Oracle Business Intelligence Suite Enterprise Edition (OBIEE) et  Oracle Data Integrator (ODI). Héritage du passé et de rachats successifs, le reporting Essbase était pour l’essentiel assuré par l’outil Hyperion Financial Report, qui a peu évolué dans ses fonctionnalités.

Profitant d’une mise à niveau complète des solutions implémentées chez l’un de ses clients, ASI a mis en œuvre un connecteur permettant de tirer partie des richesses respectives d’OBIEE et de la solution d’élaboration budgétaire (Planning – Essbase).

Ce connecteur, usant de la capacité d’OBIEE de joindre des bases relationnelles et des bases OLAP, permet à notre client d’abandonner Hyperion Financial Report et de recentrer les compétences et la maîtrise de ses équipes sur un nombre plus réduit d’outils.

Longtemps attendu par la communauté, ce connecteur spécifique permet de tirer profit des informations spécifiques à Planning (commentaires, détails de valeur, attributs personnalisés, etc.), de les adosser aux données contenues dans le moteur Essbase et d’utiliser ainsi toute la puissance de la solution OBIEE pour du reporting, des tableaux de bords et des analyses personnalisables.

OBIEE devient donc une alternative moderne à l’outil « Reports » de constitution de reporting financier. Prochaine étape, en cours d’étude : adapter ce connecteur au reporting de masse  (BIPublisher).

Découverte de Talend Open Studio for ESB

L’Enterprise Service Bus, ou ESB, est un ensemble de moyens techniques et organisationnels dont le but est de permettre la communication entre des applications qui, à la base, ne sont pas pensées pour fonctionner ensemble.

 On peut considérer l’ESB comme une nouvelle génération d’EAI (Enterprise Application Integration). La différence majeure avec l’EAI réside dans le fait que l’ESB propose une architecture distribuée décentralisée grâce à l’orchestration de services. Ceux-ci contiennent la logique d’intégration et peuvent être déposés au plus près des applications sources si nécessaire.

Talend offre 3 éditions pour la mise en place d’un ESB :

  • Talend ESB Standard Edition, framework Open Source basée Apache.
  • Talend Open Studio for ESB, édition Open source avec un environnement de développement.
  • Talend Enterprise ESB, version avec souscription avec fonctions de déploiement et gestion.

Lors de la première prise en main de Talend Open Studio for ESB, on constate qu’il faut démarrer manuellement plusieurs services en ligne de commande afin que la plate-forme soit opérationnelle. Il faut notamment le faire pour le Talend Runtime Container, qui permet de déployer et gérer les jobs et les services Web de manière distante. Ce service OSGi (Open Services Gateway initiative) s’appuie sur Apache Karaf.

Le studio de Talend Open Studio for ESB s’appuie sur le studio de la plateforme unifiée de Talend. Il s’agit donc du même studio, basé sur Eclipse, avec des composants dédiés aux fonctionnalités ESB permettant de gérer la gestion des messages, les services Web, le routage et la transformation des données. Il permet ainsi de développer et de publier des services Web Java, des applications REST et des routes de médiation afin de faire communiquer les applications entre elles.

La première étape consiste à créer un service Web au niveau de l’arborescence du référentiel afin de pouvoir le déployer au niveau du Runtime Container.

Par défaut, on obtient un service Web ayant un input et un output avec la structure ci-dessous :

Il est possible de le modifier afin d’ajouter des opérations ou des paramètres supplémentaires.

Il préférable d’importer les structures XML d’entrée et de sortie du service Web dans le référentiel afin d’éviter de les définir manuellement par la suite.

Afin de pouvoir accéder au service Web, il faut alors assigner un job Talend au service Web. Par défaut, Talend crée un Job avec des composants tESBProviderRequest et tESBProviderResponse. Il est alors possible d’ajouter d’autres composants, comme tXMLMap et tLogRow dans l’exemple ci-dessous, afin de traiter les règles de traitement des données.

Enfin, il faut déployer le service dans le Runtime Container via un export dans le répertoire \container\deploy. Le service Web est automatiquement accessible. Il n’est pas nécessaire de redémarrer le service runtime.

Il est maintenant possible de « consommer » notre service Web depuis n’importe quelle autre application. On peut par exemple l’appeler depuis un autre Job Talend via un composant tESBConsumer. Dans l’exemple ci-dessous, on génère des lignes que l’on va enrichir grâce à l’appel du service Web.

Il faut configurer dans le tESBConsumer l’adresse du service Web à appeler.

Il est également possible de créer une route afin d’appeler des services Web différents selon les données de la requête. Pour cela il faut passer en perspective Mediation dans le studio.

La palette du studio permet alors d’accéder à une liste de composants propres à la gestion des routes de médiation.

La première étape consiste à créer une nouvelle route dans le référentiel.

On paramètre le composant cCXF_1 afin qu’il écoute le service Web que nous avons créé précédemment, et qui est hébergé sur le Runtime Container (port 8040). On configure les composants cCXF_2 et cCXF_3 pour qu’ils déclenchent chacun un service Web différent en fonction de la valeur des données qui transitent dans le message. Ces services Web peuvent être hébergés sur le même Runtime Container ou sur d’autres Runtime Container ayant des ports différents.

Dans la condition when1 du composant cMessageRouter, on crée une règle de filtrage afin d’appeler le bon service Web en fonction du contenu des données.

On peut alors lancer notre Job de route, qui va attendre qu’un message soit envoyé au niveau de notre service Web sur le port 8040. Une fois le service Web appelé, on constate qu’en fonction de la valeur des données du message, il passe bien par des routes différentes et qu’il déclenche donc bien des services Web différents.

La version Talend Enterprise ESB avec souscription offre en plus un gestionnaire de déploiement et des fonctions de travail en mode collaboratif.

Intégration de BusinessObjects BI 4.0 dans SharePoint

Grâce à l’Integration Option for Microsoft SharePoint (IOMS), SAP BusinessObjects BI 4.0 offre la possibilité d’intégrer simplement le contenu de sa plateforme décisionnelle dans Microsoft SharePoint. L’objectif est qu’un utilisateur puisse avoir accès à un seul portail pour consulter du contenu, qu’il soit BI ou non.

L’IOMS est une distribution indépendante de la plateforme SAP BusinessObjects BI 4.0 qu’il faut télécharger sur le site de SAP. Il comprend un programme d’installation qui doit être déployé sur le serveur SharePoint.

En version BI 4.0 SP4, il est possible d’installer l’IOMS sur les versions 64 bits des éditions suivantes de SharePoint :

  • Microsoft SharePoint Server 2010
  • Microsoft SharePoint Foundation 2010
  • Microsoft Office SharePoint Server 2007
  • Windows SharePoint Services 3.0

Le processus d’installation est relativement simple. Il faut juste préciser le serveur SharePoint sur lequel on souhaite déployer les WebPart et choisir l’option de visualisation des objets à l’aide du BI Launch Pad en précisant son URL.

L’IOMS fournit un modèle de site prêt à l’emploi, appelé « Définition du site SAP BusinessObjects », qui permet de créer un site BusinessObjects dédié sans avoir à définir les paramètres de configuration de base. Il ressemble à Microsoft SharePoint et se comporte de façon analogue.

Si la connexion unique est configurée dans le déploiement de la plateforme BusinessObjects, lorsque vous accédez à l’URL du site SharePoint, vous êtes immédiatement dirigé sur la page d’accueil de votre site SAP BusinessObjects. Si ce n’est pas le cas, vous devez vous identifier à la plateforme BusinessObjects via une page de connexion.

L’IOMS fournit la fonctionnalité de fil d’Ariane, qui affiche le chemin de navigation lorsque vous parcourez le site. Cela permet de passer directement à n’importe quel niveau de la hiérarchie de navigation. Outre le fil d’Ariane habituel de forme linéaire, vous avez à votre disposition dans la partie supérieure du site SAP BusinessObjects, avec SharePoint 2010, un fil d’Ariane global qui montre le chemin de navigation sous la forme d’une hiérarchie dont les éléments sont organisés de haut en bas de manière hiérarchique.

Il est bien évidement possible de doter un site SharePoint existant de la fonctionnalité d’accès au contenu de la plateforme SAP BusinessObjects en fonction de vos besoins. Cela se fait via une bibliothèque de WebParts (utilisées dans le site par défaut) qui permet d’intégrer et de configurer ces composants dans votre propre site SharePoint. Les fonctionnalités offertes par ces composants sont les suivantes :

  • Navigation dans les documents

Parcourir le contenu de la plateforme BI en naviguant dans la hiérarchie de dossiers.

  • Visualisation du document

Visualiser un rapport en cliquant sur le nom du rapport. Il est possible de visualiser les documents Crystal Reports, les documents Web Intelligence, les documents Dashboards, les documents Analysis for OLAP, les BI Workspaces, les espaces d’informations, les lots d’objets et les documents d’applications tierces (PDF, Excel, Word, etc.). Il existe plusieurs WebParts en fonction du type de document à visualiser.

  • Recherche de documents

Effectuer des recherches dans le contenu des objets de la plateforme BI. Le résultat de la recherche affiche les documents correspondants, du référentiel SharePoint ou du référentiel BO.

  • Gestion des préférences

Définir les préférences de l’utilisateur pour l’affichage des documents BI, la visualisation des différents types d’objets, les paramètres de langue et de fuseau horaire.

  • Planification

Créer une planification et visualiser l’historique des instances.

  • Partage d’informations

Partager les documents en les envoyant par courrier électronique, vers un service FTP, dans leur boîte de réception BO ou dans un emplacement de fichier.

  • Publication

Créer une publication pour diffuser un document, sous différents formats et pour différentes destinations, en adaptant son contenu en fonction des destinataires.

  • Collaboration avec les autres utilisateurs

Discuter d’un rapport avec d’autres utilisateurs au moyen de notes.

Dans le détail, les WebParts fournies sont les suivantes :

  • IOMS-Explorateur de contenus

Composant indispensable qui permet de parcourir la liste des dossiers ou des catégories et d’accéder directement aux documents des favoris, de la boîte de réception ou des documents publics.

Il permet d’effectuer différentes actions sur ces documents à l’aide d’un menu contextuel (planification, discussion, envoi, etc.)

Dans SharePoint 2010, il est également possible de faire apparaître un menu de type ruban en haut de la WebPart qui permet de créer de nouveaux objets, de charger des documents locaux, etc.

  • IOMS-Visualiseur de rapports Crystal

Permet de visualiser les rapports Crystal. Il comprend un visualiseur et une barre d’outils intégrée que l’on peut utiliser pour naviguer dans des pages, driller dans des diagrammes, sélectionner des valeurs de paramètre, aligner des rapports, etc.

  • IOMS-Visualiseur de rapports analytiques

Permet de visualiser, créer et modifier des documents Web Intelligence.

  • IOMS-Visualiseur Xcelsius

Permet d’afficher les documents Dashboards (ex-Xcelsius).

  • IOMS-Visualiseur de documents

Permet de visualiser les autres types de documents (BI Workspace, espaces d’informations, documents PDF, etc.).  Il affiche également le contenu des documents Web Intelligence, Crystal Reports et Xcelsius lorsque les visualiseurs spécifiques de ces types de documents ne sont pas configurés sur la page Web. Mais il propose moins de fonctionnalités que les visualiseurs spécifiques. Si aucun composant visualiseur n’est disponible sur la page, les rapports s’ouvrent dans une nouvelle fenêtre de navigateur.

  • IOMS-Afficher les résultats de la recherche

Les résultats de la recherche effectuée dans le champ « Rechercher » du site sont affichés dans ce composant. En fonction de la configuration de SharePoint, vous pouvez ainsi effectuer une recherche dans les documents SharePoint mais aussi dans les documents BusinessObjects.

  • IOMS-Récemment affichés

Permet d’obtenir une liste des derniers documents que vous avez affichés. Il est possible d’ouvrir les documents listés en cliquant dessus.

  • IOMS-Recherches récentes

Permet d’afficher la liste de vos recherches les plus récentes. Il est possible d’ouvrir les documents listés en cliquant dessus.

  • IOMS-Avertissement

Affiche l’annonce du produit (bannière comprenant un logo d’entreprise accompagné d’un texte d’informations et de liens utiles).

%d blogueurs aiment cette page :