Option HTML 5 avec Dashboards BI 4.0 SP5

html5Avec la sortie du SP5 pour SAP BusinessObjects BI 4.0, Dashboards (ex Xcelsius) dispose de la possibilité de générer les dashboards au format HTML 5. Il est du coup possible de voir les documents Dashboards sur un iPad depuis l’application BO Mobile.

Il est possible d’afficher uniquement les composants compatibles HTML 5 en choisissant d’afficher les composants de type « Mobile uniquement ».

Affichage composants compatibles html 5

Afin d’améliorer le rendu sur un iPad, de nouvelles polices de caractères ont été ajoutées au niveau des propriétés d’apparence du texte des objets. Elles sont identifiables par (iOS 5+) qui apparaît après le nom de la police.

Nouvelles polices disponibles

Une nouvelle fenêtre permet d’identifier les composants utilisés dans le document en cours qui ne seraient pas compatibles avec le mode Mobile.

Compatibilité mobile

Il faut donc faire très attention au design d’un dashboard. Il peut y avoir des objets non pris en charge, comme le tableau de feuilles de calcul et le diagramme à barres horizontales, ou des fonctions de l’objet non prises en charge, comme des clics de souris pour afficher la légende, la transparence, le nombre d’étiquettes affichées dans une liste déroulante, les alertes dans les graphiques, etc.

Thème compatible html5De même, seul le thème Nova est pris en charge avec le mode HTML 5. Il est possible d’utiliser les autres thèmes, mais cela risque d’engendrer des problèmes de performance à l’ouverture du dashboard.

Aucune des connexions du gestionnaire de données n’est supportée. Seules les connexions via le navigateur de requêtes sont supportées. Cela veut dire que pour un document existant qui utilise une source BW ou QaaWS au niveau du gestionnaire de données, il faudra recréer la source de données en passant par le navigateur de requête via un univers ou une requête BEx. Requête qui, pour les univers, ne peut se faire que sur des univers .unx ce qui peut obliger à convertir un univers .unv en .unx.

Prévisualisation en mode mobile2 options de prévisualisation en mode mobile ont été ajoutées à la possibilité de prévisualiser en mode Flash. Lorsque l’on choisit la prévisualisation mobile, il est possible de tester l’interactivité du dashboard via une émulation d’iPad dans laquelle on peut naviguer avec la souris et tester la fonction « mouse-over », qui permet d’afficher sous la forme d’un pop-up les données sur lesquelles on pose le doigt.

iPad mouse-over

De la même façon, il est maintenant possible de sauvegarder le document dans 3 formats : mobile uniquement, bureau uniquement (flash) ou les deux.

Format de sauvegarde

Afin de pouvoir visualiser le dashboard sur un iPad, il faut enregistrer le document Dashboards au format Mobile dans la plateforme SAP BusinessObjects. Elle doit être à minima en version BI 4.0 SP5 et la partie BI Mobile server doit être installée et configurée. Comme pour les documents Web Intelligence ou Crystal Reports, il faut l’ajouter à la catégorie « Mobile » pour qu’il soit visible en mobilité. Les utilisateurs peuvent alors le visualiser via l’application SAP BusinessObjects Mobile. Il faut disposer au minimum de la version 4.4 de l’application, qui devrait bientôt être disponible sur l’App Store…

A noter que cette dernière version de l’application Mobile pour iPad permet également de visualiser les documents réalisés avec SAP BusinessObjects Design Studio, le remplaçant du BEx Web Application Designer (WAD).

Plus d’infos sur la BI mobile : http://www.asi-informatique.fr/wps/portal/Internet/accueil/topnav/businessintelligence/bimobile/

Présentation de Roambi analytics ES4

MeLLmo, fondée en 2008 aux États-Unis, est l’éditeur de Roambi qui propose des applications innovantes permettant aux utilisateurs en mobilité de visualiser et d’interagir avec leurs données métiers critiques. L’avantage de cette solution est qu’elle permet de capitaliser sur son existant BI afin de pouvoir le diffuser simplement sur des terminaux mobiles.

Son offre se compose de 2 produits :

  • Roambi analytics, qui permet de visualiser et d’analyser rapidement vos données et vos rapports grâce à une application innovante conçue spécifiquement pour les dispositifs mobiles.
  • Roambi flow, qui permet de créer et de partager facilement tous les types d’informations et de renseignements via un format magazine numérique attrayant.

A ce jour, seuls les terminaux mobiles iOS (iPod, iPhone et iPad) sont supportés mais le support d’Android devrait arriver en 2013. Les Apps Roambi peuvent être téléchargées sur l’App Store.

Roambi analytics Enterprise Server (ES) 4 permet de transformer vos données et vos rapports existants en analyses visuelles, interactives et sécurisées. Elles sont simples et intuitives à utiliser. Elles suscitent l’intérêt des utilisateurs. Cela permet d’accroitre l’expérience utilisateur et de favoriser l’adoption par ceux-ci.

Roambi Analytics ES4 fournit 10 modèles de vues d’analyse qui peuvent être alimentées à partir de vos sources de données BI existantes ou de vos rapports BI existants. Roambi vous propose des templates Excel décrivant le format que doivent avoir les données sources pour être correctement affichées par les vues. Il vous fournit également des best practices d’utilisation des vues.

Le serveur Roambi analytics ES4 (Windows, Linux ou Mac) propose une interface Web, via l’utilisation d’un serveur d’application (Tomcat, JBoss ou WebLogic), qui permet de créer les vues d’analyse via Roambi Publisher. Les données propres à Roambi sont stockées dans une base MySQL (ou éventuellement MS SQL Server).

La première étape de création d’une vue d’analyse consiste à choisir la vue désirée et à importer les données sources qui doivent être dans le format attendu par la vue d’analyse Roambi. Les données sources peuvent être de 3 natures :

  • Fichier : Excel, CSV, HTML ou SAS (.spk)
  • Cube OLAP : Microsoft SSAS ou Oracle Hyperion Essbase
  • Rapport : SAP BusnessObjects, IBM Cognos, Oracle BI, Microsoft SSRS ou Salesforce.com

Toutes les vues ne supportent pas toutes les sources de données, en particulier les cubes OLAP. Quand la source est un fichier Excel, il est possible de mapper la plage de données à utiliser dans les feuilles. Quand la source de données est cube, il est possible de choisir les niveaux de dimension et les indicateurs. Quand la source est un rapport, il s’appuie sur le rendu graphique (tableau) et non pas sur la requête. Cela permet d’utiliser les formules de l’outil de reporting et de créer, par exemple, des colonnes calculées.

La deuxième étape permet d’ajuster certains paramètres de mise en forme (données affichées par défaut, regroupements d’indicateurs, affichage des données de détail, etc.) et d’en tester le rendu dans un émulateur iPhone.

Enfin, la troisième étape permet de publier la vue d’analyse dans un portail (SAP BusnessObjects BI Launch Pad (Infoview), IBM Cognos Connection, Oracle Hyperion Workspace, Microsoft SharePoint, Liferay ou Salesforce.com). Cela permet de rendre l’application disponible sur l’App Roambi analytics. Lors du processus de publication, il est également possible d’envoyer un email avec le lien vers la vue d’analyse pour l’ouvrir directement depuis son terminal si l’App Roambi est installée.

La sécurité s’appuie sur celle définie dans votre système BI ou dans votre portail. En effet la connexion à Roambi se fait via les utilisateurs BI ou portail. Cela permet de conserver la gestion centralisée des utilisateurs et groupes, de faire du SSO et de propager la sécurité sur les objets, les données et les documents. Il est également possible de s’appuyer sur SiteMinder pour l’authentification.

Roambi propose également sa propre gestion de sécurité (PIN, rappel de fichier, blocage de l’APP et effacement des données sur l’App) afin de renforcer la protection des données sur les terminaux mobiles car il est possible de télécharger la vue d’analyse pour une utilisation en mode déconnecté. A noter que contrairement à beaucoup d’applications mobiles BI en mode déconnecté, Roambi permet de naviguer dans toutes les données en mode offline.

D’un point de vue architecture, il est possible de rendre le serveur accessible depuis l’extérieur via un déploiement dans une DMZ, via un reverse proxy, via l’utilisation de certificats croisés ou via VPN.

En synthèse, Roambi analytics ES4 est une des solutions de BI Mobile les plus intuitives et « sexys » du marché et qui permet de capitaliser sur votre infrastructure BI existante (données, rapports, portail et sécurité). Si vous disposez déjà de données BI (Excel, cubes) ou de rapports BI, il est ainsi possible de déployer rapidement des vues d’analyses à des utilisateurs.

Test du mode offline sur iPad avec QlikView 11 SR2

L’application QlikView 11 SR2 pour iPad est maintenant disponible au téléchargement sur l’App Store. Elle permet de pouvoir accéder à une partie du contenu d’une application QlikView en mode offline via les favoris.

Il faut tout d’abord autoriser le mode offline pour les applications dans la console de management. Cela passe par l’ajout d’un attribut « Offline » dans les attributs du document.

Une fois l’application installée sur l’iPad, il faut créer la connexion à AccessPoint.

Une fois l’application ouverte, il faut créer un favori qui correspond à la sélection que vous voulez télécharger en local et à laquelle vous voulez accéder en mode offline. Une fois le favori créé, cliquez sur le bouton « Download ».

Il faut alors choisir un ou plusieurs favoris, choisir une liste de valeur (une seule possible) si vous voulez faire des sélections en mode offline (50 valeurs maximum) et cliquer sur le bouton « Download Now » pour télécharger les données en local.

Après la fin du téléchargement, un petit logo vert apparaît alors sur l’application pour signaler qu’il existe une version locale de l’application. Une fois déconnecté, seule cette application sera accessible.

En cliquant dessus, on peut ouvrir l’application téléchargée en local qui présente par défaut les données sans aucune sélection. Il est alors possible de naviguer dans les onglets mais aucune interaction sur les feuilles n’est possible. En cliquant sur le bouton « Selections », on peut choisir d’afficher un des favoris sélectionnés lors du téléchargement et faire une sélection dans la listbox préalablement choisie (il faut d’abord choisir un favori).

Sortie de QlikView 11 SR2

QlikView 11 SR2 est disponible depuis le vendredi 28 septembre. En plus de corriger des bugs, cette version propose de nouvelles fonctionnalités.

La principale nouvelle fonctionnalité de cette version et l’accès aux applications QlikView en mode offline depuis iOS. Cela passe par le retour d’une application QlikView dans l’App store et marque à nouveau un changement de QlikTech au niveau de sa stratégie mobile. Après avoir démarré avec une application sur iOS, l’éditeur ne jurait plus que par un accès en HTML5 via le navigateur du terminal.

Il semble donc que cette nouvelle version marque le retour aux Apps…

Il est donc maintenant possible de télécharger une vue de l’application en local, via les favoris, pour y accéder sans être connecté au serveur QlikView.

L’interactivité est toutefois limitée car, s’il est possible de naviguer entre les feuilles, il n’y a pas d’interaction possible avec les objets (sélection, drill, etc.). De plus, cette première version comporte un certain nombre de limitations (nb lignes offline dans les tables et list boxes, nb list box offline, uniquement serveur x64, etc.).

A noter qu’il est nécessaire de télécharger un composant serveur supplémentaire (QlikViewOfflineService) et de l’installer sur le serveur Qlikview.

Réalité augmentée avec SAP BusinessObjects Experience 4.0 SP4

Avec la version 4.0 SP4 de SAP BusinessObjects Experience (nouvelle version de SAP BusinessObjects Explorer), disponible uniquement sur iPad, il est maintenant possible de profiter des vues d’exploration mais aussi de réalité augmentée via l’utilisation de Google Map.

réalité augmentée

 

Pour que cela fonctionne, l’espace d’informations doit comporter les éléments suivants :

– Nom du POI

– Latitude et longitude du POI

– URL de l’image du POI (facultatif – rond orange si pas d’image précisée)

Le nom du POI doit respecter une syntaxe particulière : nom||latitude;longitude||image_URL

Exemple de données utilisées dans l’espace d’information :

donées utilisées dans l'espace d'information

Cartographie avec SAP BusinessObjects Mobile 4.0 SP4

Avec la version 4.0 SP4 de SAP BusinessObjects Mobile, il est maintenant possible sur un iPad d’avoir la géolocalisation de points (POI) sur une carte Google Map.

France

Changer indicateurs

 

Cette fonctionnalité s’appuie sur un document Web Intelligence qui comporte un tableau avec un formatage donné. Il doit comporter au minimum le nom du POI, sa latitude, sa longitude et l’indicateur.

Le tableau peut comporter une URL de l’image à afficher pour le POI. Si l’URL de l’image n’est pas indiquée, le POI prendra la forme d’un rond transparent. La couleur du rond correspond à la couleur de la police de la colonne de l’indicateur. S’il n’y a pas de couleur précisée, il sera brun par défaut. La taille du rond est fonction de la valeur de l’indicateur.

POIs verts

 
 
 
 
 

Le tableau peut aussi comporter une dimension pour filtrer les POIs à afficher.

Enfin, il peut comporter un ou plusieurs liens pour le pop-up de détail du POI sous la forme : DOC CUID/nom du rapport/nom du bloque. Il est possible d’avoir plusieurs liens en les séparant par ||.

Le nom du tableau doit respecter un format donné : map_lt[n° col. latitude]_lo[n° col. longitude]_poi[n° col. nom]_imu[n° col. image]_od[n° col. pop-up].
Voici un exemple pour le tableau ci-dessous : map_lt2_lo3_poi1_imu4_od8.

Tableau POI

 

Cela ne fonctionne que sur iPad, même s’il existe une version de l’application SAP BO Mobile pour Android.

%d blogueurs aiment cette page :