Les nouveautés de SAP BI4.2 SP4

Vous utilisez SAP BI ? Voici un article récapitulatif des nouveautés du SP4 de la version SAP BI4.2, disponible depuis fin mai 2017.

Nous ne prétendons pas ici être exhaustifs et vous lister dans le détail toutes les nouvelles fonctionnalités et options du SP4, mais si vous ne devez retenir que quelques éléments, voici les principales nouveautés qui ont attiré notre attention.

Du point de vue des équipes IT…

 

1/ Fin des problèmes de version de JVM sur les postes clients et de compatibilité avec les autres applications

Le viewer HTML inclut maintenant toutes les fonctionnalités du viewer Java, qui n’est plus nécessaire.

Les personnes ayant déjà été en charge du déploiement, de la production ou du support d’une application SAP BI comprendront que c’est un point majeur !

2/ Optimisation de la maintenance, de la sécurité et des performances

  • Un nouveau droit permet d’autoriser ou interdire l’utilisation ou l’édition de SQL à la carte ou personnalisé sur une connexion spécifique (auparavant, le droit « Edit SQL » au niveau de l’application Web Intelligence s’appliquait sur l’ensemble des connexions et des univers)
  • Intégration d’un anti-virus scannant tous les fichiers déposés dans le File Repository
  • Possibilité de désactiver temporairement un utilisateur
  • Amélioration de la performance lors d’une recherche
  • Possibilité d’assigner un groupe de serveurs à un dossier ou à un groupe d’utilisateurs

3/ Inclusion des rapports et univers d’audit dans le contenu standard livré par SAP

 

4/ Migration en masse des rapports depuis les univers UNV vers le nouveau format UNX

 

info

SAP BI4.2 SP4 implique d’être sous Windows 10 ou Windows Server 2016, ou une version ultérieure.

 

Du point de vue des utilisateurs…

 

1/ Nouvelles interfaces pour la zone de lancement (ex Infoview) et pour Web Intelligence

  • Ces nouvelles interfaces adoptent le style FIORI, qui est une librairie graphique utilisée par SAP pour standardiser l’ensemble de ses interfaces, pensées pour le tactile et permettant une lecture et une analyse simplifiées des rapports.
  • Ces interfaces sont disponibles pour l’ensemble des rapports existants, sans migration.
  • Elles permettent notamment d’utiliser les filtres et la fonction drill (navigation dans les hiérarchies) de manière plus simple et conviviale.
  • Elles coexistent avec l’ancienne version des interfaces, à une autre URL.
  • La nouvelle interface n’est pas à iso-fonctionnalités par rapport aux viewer HTML, applet ou Rich Client ; en particulier, elle ne permet pas d’éditer les rapports.
  • SAP indique que l’édition des rapports dans la nouvelle interface est planifiée pour les prochaines versions.

Nouvelle Interface Web Intelligence :

webi

A noter que si c’est nécessaire, il est maintenant possible de visualiser un document de droite à gauche.

2/ Améliorations au niveau des graphes

Le paramétrage des graphes (ajout d’options pour personnaliser l’affichage) ainsi que le rendu des éléments personnalisés (ou custom elements qui sont des graphiques de type « data visualisation » disponibles depuis la version BI4.2) sont améliorés et trois nouveaux types de graphiques (jauges et tuiles) sont disponibles.

 jauges

Les éléments personnalisés sont également intégrés dans Live Office en tant qu’images.

3/ Amélioration de l’interface de développement des rapports WebIntelligence

  • Deux nouvelles fonctions disponibles dans le langage de création de variables au niveau de la manipulation des dates (DatesBetween et TimeBetween) pour calculer le nombre de périodes (de la milliseconde à l’année) entre deux dates
  • Possibilité de créer (dans le langage de création de variables) ses propres fonctions réutilisables

editeur_formule

En bref ! Les nouveautés du SP4 

  • Suppression de java pour la création des rapports Web Intelligence
  • Nouvelle interface (Fiori) plus conviviale et orientée tactile pour la zone de lancement et pour la visualisation des rapports Web Intelligence
  • Migration massive des rapports vers le nouveau format d’univers UNX
  • Deux nouveaux graphes (jauges et tuiles) et possibilité de créer ses propres fonctions de calcul sous Web Intelligence

 

Pour finir, de manière plus large, au cas où peut-être vous auriez attendu avant d’installer les derniers services packs, voici un rappel des nouveautés majeures de la version SAP BI 4.2 et ses différents services packs (jusqu’au SP3) :

  • Principe de la corbeille pour les documents publics
  • Web Intelligence : Ajout de commentaires et possibilité de partager des éléments (dans différents rapports et pour différents utilisateurs)
  • Disponibilité d’éléments personnalisés ou custom elements (graphiques de type « data visualization »)
  • Possibilité de filtrer les objets dans l’ugrade management tool
  • Parallélisation de l’éxécution pour les rapports multi-requêtes
  • Possibilité d’interroger les vues ou la base HANA
  • Cartes géographiques
  • Sets (SP3) : filtres complexes à sauvegarder et à réutiliser (plus d’infos dans l’article suivant : https://blogbi.asi.fr/2016/12/15/les-ensembles-en-bi-4-2-sp3-une-premiere-approche/)

info

A partir de l’installation du SP3, il est nécessaire de demander de nouvelles clés de licences.

 

Décidé(e) à upgrader votre plate-forme SAP BI4 ? Sachez que vous avez au plus tard jusqu’à fin 2018 (fin de la maintenance SAP BI4.1) pour le faire.

Ressources 

 

 

Découvrez SAP BusinessObjects BI 4.2, la nouvelle offre SAP Analytics – Webinar le 17 mars à 11h

SAP BusinessObjects BI 4.2Découvrez la nouvelle offre SAP Analytics :

  • BI d’entreprise
  • BI Agile & Data Visualisation
  • Cloud
  • Big Data
  • Statistiques avancées

Une moisson de nouveautés riche en fonctionnalités phares et attendues : BI Collaborative, Cartographie BI, graphiques personnalisés, Agilité…

Il y en a pour tous les profils : les métiers bien sûr mais également l’IT avec le retour des univers liés, de nouvelles API et fonctionnalités d’administration comme la poubelle des documents supprimés…

Participez à notre web séminaire le jeudi 17 mars 2016 à 11h00 pour découvrir en 45 minutes les nouveautés de la dernière version SAP BI 4.2 ainsi que nos retours d’expérience de migrations déjà réalisées.

SAP BusinessObjects 4 est une version majeure, sortie il y a 5 ans et aujourd’hui totalement mature. Elle n’a pas cessé d’évoluer depuis pour couvrir les nouveaux besoins de BI Agile, Dashboarding et de reporting d’entreprise.

Ce web séminaire sera également l’occasion de poser toutes vos questions à nos spécialistes.

Cliquez ici pour vous inscrire à ce webinar et découvrir SAP BusinessObjects BI 4.2, la nouvelle offre SAP Analytics.

 

Nouveautés SQL Server 2016 (CTP2)

Microsoft a sorti courant Mai 2015 une pré-version de sa nouvelle plateforme SQL Server : SQL Server 2016 CTP 2.

En attendant la version finale prévue courant 2016 (aucune date n’a encore été avancée par Microsoft), voici un aperçu des principales nouveautés d’un point de vue BI.

Les changements lors de l’installation

  • Nécessite en pré-requis l’installation du JRE (Java Runtime), qu’il faut télécharger depuis le site d’Oracle.
  • Apparition du service de requête PolyBase (voir plus loin) qui utilise justement le framework Java.

Fonctionnalité SQL Server 2016

  • Possibilité de paramétrer le nombre de fichiers pour TempDb (le Best-pratice s’applique par défaut)

SQL_Server_2016 - Preview

  • Possibilité de choisir une installation de AS en mode « Power Pivot », afin de maîtriser l’instance nommée (ce n’était pas possible
    dans les versions précédentes, le nom de l’instance était fixe). Pour rappel, ce mode est réservé à SharePoint afin de gérer les feuilles de calcul Excel
    Power Pivot publiées dans SharePoint et visualisables dans une « Power Pivot Gallery »

SQL_Server_2016 - Preview 02

Les nouveautés/améliorations par produit

 

SSAS Multidimensionnelle

Pas de gros changements prévus a priori, si ce n’est des améliorations de performance qui resteront à vérifier (sur les hiérarchies non naturelles notamment, et les mesures Distinct Count).

SSAS Tabulaire

  • La possibilité de faire des relations many-to-many ! Enfin !!! Cette fonctionnalité de base était vraiment handicapante, même pour construire des modèles de données simples, et les clients s’en plaignaient un peu
  • L’introduction des variables pour la langage DAX, apportant plus de lisibilité et de ré-utilisation dans des formules complexes

Moteur relationnel

  • Basé sur la technologie de traitement en mémoire, nommé « Hekaton » depuis 2012, déjà utilisé par SQL Server 2014
  • PolyBase, qui permet d’attacher des bases de données en provenance d’Hadoop comme une base relationnelle classique
  • Intégration du langage R via l’acquisition de « Revolution Analytics »
  • Support du JSON
  • Fonction « Strech database » pour basculer certaines données peu utilisées vers Azure

SSIS

  • Intégration de PowerQuery au sein même de l’ETL
  • Support du JSON
  • Déploiement incrémental d’un projet, au lieu d’écraser la solution sans possibilité de versioning.

SSRS

  • Personnalisation du visuel avec le support de CSS
  • Support d’autres navigateurs qu’Internet Explorer
  • Intégration de rapports SSRS dans Power BI

Voici les grandes nouveautés de SQL Server 2016 (pour l’instant). Je m’attarderai plus en détail sur quelques unes de ces fonctionnalités dans de prochains posts sur ce blog.

J’ai testé pour vous….Talend Open Studio Data Integration v6.0.0

Talend a profité de l’été pour sortir une nouvelle version majeure des suites Open Studio (DI, ESB, MDM, DQ, BPM, BD) en juillet dernier, et il est temps de faire un point sur les principales  évolutions pour ce qui concerne la Data Integration. Petite précision : je ne m’attarderai pas sur la partie Business Modeler, car celle-ci n’a pas vraiment évolué en comparaison du Job Designer.

  1. Java

La version 6.0.0 supporte désormais Java 8 (tout en restant compatible avec Java 7).

Attention cependant, si vous disposez de plusieurs versions JDK sur votre poste, vous serez confronté à des erreurs au moment de l’exécution des jobs (par exemple : java.lang.UnsupportedOperationException: Cannot write indexes of this type due to unsupported collating sort order SortOrder[1036(0)] for text index ). Talend recommande d’installer un JDK complet (JDK+JRE) sur son poste plutôt qu’une JRE. Si le système ne parvient cependant pas à initialiser automatiquement le JDK, le message suivant s’affiche :

jdk

  1. Studio

L’interface du studio a elle aussi été entièrement revue :

studio_general

On peut déjà apercevoir un quadrillage sur le job designer. Les onglets ont légèrement évolué. Les icônes du Repository ont également été redessinés :

repository

Concernant le Business Modeler, pas de modification notable cependant.

Quant aux onglets de configuration :

  • On retrouve toujours les mêmes onglets, mais avec une icône légèrement modifiée pour chacun d’eux.
  • La grosse différence que j’ai pu identifier se trouve dans « Contextes » : des 3 sous onglets « Variables », « Valeurs en arbres » et « Valeurs en table », Seul le mode « Valeurs en table » a été conservé :

onglet_config

  1. Composants

3.1. Palette

Coté Palette et composants, quelques évolutions à noter.

D’abord la palette du Job Designer qui a été esthétiquement revue :

palette

On notera les 3 boutons du coin supérieur droit (assez appréciables) qui ont fait leur apparition :

palette_zoom

  • Les boutons (-) et (+) permettant de réduire et augmenter la palette
  • Le bouton en forme d’entonnoir permet d’accéder directement aux paramètres projet de configuration de la palette (panneau qui reste accessible par le menu Fichier > Editer les propriétés du projet > Designer > Paramètres de la palette) :

parametre_tos

Le mode Recherche a été amélioré également, puisque l’on peut désormais rechercher un composant par mot clé, sans connaître son nom.

Enfin, les composants les plus utilisés apparaissent désormais en tête de liste dans la palette (catégorie « Recently Used »).

3.2. Composants

Concernant les composants en eux-mêmes, ils ont apparemment tous été redessinés.

Quelques exemples :

composantspng

3.3. Connexions

Au sujet des connecteurs, toujours la possibilité de connecter via clic droit + glissé du composant « départ » vers le composant « arrivée », ou bien les menus contextuels « Row » (Ligne) et « Trigger » (Déclencheur). Une troisième méthode a fait son apparition : un petit hexagone blanc placé sur le côté droit du composant départ. On peut désormais faire un clic-gauche puis glisser la souris jusqu’au composant « arrivée » pour créer une connexion de type « Main ».

connexion

Seul problème : le symbole en question est tout le temps visible sur le Job Designer, aussi bien en arrivée qu’en départ des composants, ce qui surcharge un peu l’affichage du job. Par exemple :

connexion_bis

Heureusement, les développeurs ont tout prévu : on peut désactiver cette option dans les paramètres Talend : menu Fenêtre > Préférences > Talend > Apparence > Designer, décocher l’option « Use curved connection style for Job Design ». Cela a pour effet de n’avoir que des connexions en ligne droite (alors qu’elles sont courbes au premier lancement de l’application) et de supprimer le symbole de connexion des composants.

  1. Autres fonctionnalités

4.1. Mémoire

L’utilisateur à maintenant la possibilité de surveiller en temps réel la consommation de mémoire JVM et l’utilisation du processeur pendant l’exécution de son job :

memory_run

4.2. Bases de données

La version 9 de PostgreSQL est maintenant disponible sur cette dernière version de Talend. Cette dernière offre également la possibilité de récupérer des documents depuis le cloud GoogleDrive.

Cependant, les composants suivants sont désormais obsolètes du fait des limitations de Java8 : tAccessBulkExec, tAccessOutputBulkExec, tDBInput, tDBOutput et tDBSQLRow.

Pour les mêmes raisons, le pilote ODBC d’Access Connections n’est également plus supporté. Il convient d’utiliser le JDBC.

  1. En conclusion :

Talend répond avec cette nouvelle version aux principales demandes des utilisateurs. L’interface et le design des composants ont été revus, ce qui n’est pas totalement pour nous déplaire. Globalement, après des débuts chaotiques et une installation du JDK+JRE 8 en bonne et due forme, tout fonctionne assez bien. Petit point que l’on peut cependant peut-être reprocher, depuis plusieurs versions déjà, c’est la non-uniformisation de la langue dans tout le logiciel (certaines informations sont en anglais, d’autres en français).

Sortie de Qlik Sense 1.1

Quelques nouvelles fraîches de l’éditeur Qlik avec la version 1.1 de Qlik Sense sortie le 23 février  2015… avec des sorties de releases prévues 3 fois par an, que faut-il attendre de cette nouvelle version ?

Des nouveautés

Parmi les nouveautés de cette plateforme, voilà celles qui retiennent l’attention… à tester d’urgence dans Qlik Sense Desktop, toujours gratuit et sans limitations.

Tableau croisé dynamique

Évidemment avec un outil de BI Self Service, plutôt orienté visualisation, c’est le genre de « graphique » que l’on essaye de mettre de côté, mais les vieilles habitudes ont la vie dure et le tableau croisé dynamique fait son apparition chez Qlik Sense. De façon très classique on peut faire des plier/déplier, des sous-totaux, mettre les dimensions en colonnes, filtrer les données, bref tout le nécessaire !

Filtre TCD Qlik Sense

Filtre TCD Qlik Sense

Objet KPI

Ce nouvel objet, tout simple, est bien pratique : il vous permet de réaliser l’affichage d’un ou deux indicateurs sous forme de texte : idéal pour une présentation tableau de bord sans perdre de temps à ajouter des zones de texte ! En plus Qlik a ajouté le color coding et les indicateurs visuels. Rapide et efficace.

Indicateurs Dashboard

Indicateurs KPI

Des améliorations

Création des cartes

Pas facile dans la version 1.0 de QlikSense de créer des cartes. Même avec un bon tutoriel ASI le champ URL n’était pas évident à prendre en main pour tous. Qlik facilite tout cela grâce à un simple bouton radio pour réaliser un affichage par défaut.

Fond de carte simple

Fond de carte simple

Ouvrir une application sans données

Pour ceux d’entre vous qui ont des grosses volumétries, cette option déjà présente dans QlikView permet de vider l’application avant son ouverture. Pratique pour se connecter à une source de développement de volumétrie moindre sans avoir à supporter celle de production sur son poste de développement.

Et bien d’autres …

D’autres améliorations dans cette version : dans l’interface, côté administration ou workbench. Pour avoir la liste complète vous pouvez vous référer au document Qlik Sense Release Notes 1.1

En conclusion

On apprécie ce rythme plus rapide entre les releases du produit. Cette version 1.1 rend la plateforme encore plus facile à utiliser et c’est bien ce que l’on demande à un outil de BI Self Service : efficace, beau et simple !

 

 

Sortie de QlikView 11 SR2

QlikView 11 SR2 est disponible depuis le vendredi 28 septembre. En plus de corriger des bugs, cette version propose de nouvelles fonctionnalités.

La principale nouvelle fonctionnalité de cette version et l’accès aux applications QlikView en mode offline depuis iOS. Cela passe par le retour d’une application QlikView dans l’App store et marque à nouveau un changement de QlikTech au niveau de sa stratégie mobile. Après avoir démarré avec une application sur iOS, l’éditeur ne jurait plus que par un accès en HTML5 via le navigateur du terminal.

Il semble donc que cette nouvelle version marque le retour aux Apps…

Il est donc maintenant possible de télécharger une vue de l’application en local, via les favoris, pour y accéder sans être connecté au serveur QlikView.

L’interactivité est toutefois limitée car, s’il est possible de naviguer entre les feuilles, il n’y a pas d’interaction possible avec les objets (sélection, drill, etc.). De plus, cette première version comporte un certain nombre de limitations (nb lignes offline dans les tables et list boxes, nb list box offline, uniquement serveur x64, etc.).

A noter qu’il est nécessaire de télécharger un composant serveur supplémentaire (QlikViewOfflineService) et de l’installer sur le serveur Qlikview.

Deux nouveaux outils dans la suite Analytics de SAP

  • SAP Visual Intelligence
– Outil de Data Visualisation à destination des utilisateurs finaux.
– Outil client/serveur.
– Permet de se connecter à plusieurs sources de données. Hana et fichiers (XLS et TXT) à ce jour, bientôt SQL et un peu plus tard univers unix.
– Enrichissement des données sur les dimensions temps et géographiques en ajoutant les niveaux manquants.
– L’utilisateur peut modifier les données si problème de qualité.
– Utilisation d’un runtime Sybase IQ en local pour traiter les données.
– Création de visualisations de type explorer avec glisser/déposer à la mode Tableau Software et filtres de sélection à la mode QlikView valeurs impossibles).
– Partage d’une visualisation sous la forme d’image via copier/coller dans Office et mail ou partage du dataset (jeu de données) dans Explorer.
– Première version disponible avec des mises à jour prévues régulièrement. 
 

Pour en savoir plus : https://www.experiencesaphana.com/community/solutions/explorer/visual-intelligence

  • SAP BusinessObjects Predictive Analysis
– Va remplacer Predictive Workbench car l’accord avec Clementine (SPSS racheté par IBM) ne va pas être renouvelé.
– Outil client/serveur d’analyses prédictives (data mining) basé sur Eclipse.
– La cible ne se concentre pas sur les statisticiens mais les utilisateurs fonctionnels.
– Algorithmes statistiques SAP et intégration des algorithmes de data mining open source R (http://www.rdatamining.com).
– Les sources de données sont Hana, JDBC, fichiers et univers.
– Les fonctions prédictives vont être intégrées dans Hana afin de pouvoir réaliser les calculs au plus près des données.
– En ramp-up pour le moment.
 

Pour en savoir plus : http://scn.sap.com/community/in-memory-business-data-management/blog/2012/04/11/sap-business-objects-predictive-analytics-a-new-beginning

%d blogueurs aiment cette page :